QUESTIONS A SE POSER

 

TOUT CHANTEUR DOIT COMMENCER PAR SE

POSER UN CERTAIN NOMBRE DE QUESTIONS.

 

Notre instrument est fait de cartilages, de ligaments, de muscles anatomiquement les mêmes pour tous mais physiologiquement différents (masse, élasticité etc)tous dépendant les uns des autres.

 

Faire une fixation sur les cordes vocales est une erreur magistrale: elles dépendent de l'état du terrain auquel elles appartiennent.

 

          QUESTIONS A SE POSER

 

Quel est mon ressenti lorsque je chante : existe-t-il en moi une  sensation de bonheur physique, psychologique, auditif lorsque je chante? En somme, de plénitude de tout mon être?

 

Ai-je une sensation de facilité à émettre ma voix sur l’ensemble de son étendue?

 

Puis-je augmenter un son ou le diminuer comme je veux, y compris sur les aigus?

 

Vais-je avec facilité vers mes aigus, sans crier,  sans avoir systématiquement recours à un apport de souffle supplémentaire? Autrement dit, puis-je "partir dun point d'intensité 10" et conserver ce point d'intensité 10 jusque dans mes aigus?

 

N'ai-je aucune sensation de fuite d’air (voile, essoufflement), d'échauffement anormal, de gêne voire douleur au niveau de la gorge?

   

Ai-je des problèmes avec les fameux « passages », donc l’homogénéité ?

 

Puis-je moduler mes couleurs tel un peintre avec sa palette, en fonction du compositeur, de l'écriture musicale, de la phrase musicale, du mot, voire de la syllabe? Puis-je "dire" mon texte avec aisance?

 

Ai-je la sensation que je maîtrise ma musculature comme un chef d'orchestre dirige ses musiciens ou bien est-ce ma musculature qui m'entraîne où elle veut, en quelque sorte, comme certain chien emmène leur maître promener?

 

Suis-je essoufflé(e), poussif (ve) voire un peu rougeoyant(e), les veines du cou ressortentent-elles au fur-et-à-mesure que je monte (principalement les hommes) ?

 

Ma langue "grelotte"-t-elle, ma mâchoire inférieure tremblote-t-elle dès que j'atteins les aigus? (principalement les femmes)

 

Ai-je la tête tournée ou penchée d'un côté dès que je monte, les veines du cou qui ressortent, la mâchoire inférieure qui part de travers? (principalement chez les hommes)

 

Existe-t-il une sensation de fatigue, d’enrouement de la voix après mon cours de chant ou après une prestation ? 

 

Puis-je chanter pendant 4 ou 5 heures en sentant que plus je chante, mieux je me sens, comme si je passais entre les mains d’un masseur?

 

Puis-je chanter un rôle et le répéter deux voire trois fois  intégralement, à pleine voix, et non en marquant simplement?

 

Puis-je chanter en quasi toutes circonstances, pour le moins travailler même en cas de laryngite (si elle n'est pas virale), et mon travail améliore-t-il la "situation" ?

 

Puis-je chanter à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, et même après une nuit blanche ?

 

Puis-je chanter dans n’importe quelle acoustique ? 

 

J'ai une voix dite "lyrique", j'ai plus de 20 ans, et pourtant, je chante toujours avec une voix d'adolescente: Est-ce normal ou bien cela vient-il de ma technique vocale?

 

ET SURTOUT, QUELLE TETE je fais en chantant : la morphologie de mon visage est-elle respectée ou bien suis-je grimaçant, le visage se déformant sous l’effort ??

 

Mes grimaces faciales sont-elles voulues pour les besoins dramatiques ou tout simplement l'une des "ficelles"  pour "maintenir" la musculature coûte que coûte?

 

 

Si une seule de ces questions vous interpelle, alors même et surtout si vous êtes régulièrement sur scène,  il est temps de réagir sérieusement….. avant la dégradation vocale malheureusement sournoise, rapide et  irréversible… afin de comprendre le processus de cette dégradation et d'apprendre comment vous rééduquez

 

Aussi étrange que cela puisse paraître et contrairement à ce que s’imaginent certains chanteurs, une voix dite « naturelle » ne fonctionne pas forcément « physiologiquement » ou peut très rapidement ne plus fonctionner parfaitement physiologiquement sans que le chanteur ne s’en aperçoive avant une dégradation vocale avancée.

 

Seul, (re)trouver une technique de chant véritablement physiologique, donc totalement personnalisée, ramènera le chanteur dans la bonne « voix »….. car il est dangereux de vouloir glisser tous les chanteurs dans le même moule : chaque chanteur est une entité propre.