top of page

Du Débutant amateur au professionnel en difficultés

PRESTATAIRE indépendant  DE FORMATION PROFESSIONNELLE

 Déclaration Préfecture de Région ILE-DE-FRANCE N°11770687577 attribué sur dossier professionnel complet. 

Ne vaut pas agrément de l'Etat. Devis/Facture, Contrat de Formation Professionnelle,  Convention (Art. L.6313-3 et suiv. du CT)

(Demandes de financement notamment auprès de l'AFDAS et FIFPL) 

Adhérente à l 'ASCORF

Francis POULENC - La voix humaine (Extraits)

Graziella GONZALEZ (Chant)

Richard ANDERSON
(Piano)

 

QUELQUES ECHOS

SUR LE PROFESSEUR (VIII)

A TITRE D'EXEMPLES

Quelques VIDEOS COMPARATIVES d’ores et déjà en ligne  

2015

18/11/2015, Abou K., rappeur, auteur paroles et musique  (77) : «... Je vous envoie un flyer qui résumera ma situation musicale. En espérant vous voir. Vous m'avez beaucoup apporté »

06/11/2/2015, Luise  F., production Allo Floride (75) (par e-mail) :  « Moi je ne saurais pas comment continuer à chanter sans toi »

19/08/2015, Marie-Céline H. – Professeur de musique (17) – Stage Rochefort  (par e-mail) : « Tout d'abord j'ai beaucoup apprécié l'attention que tu portes aux autres. Tu sais dire les choses tout en respectant les gens ce qui n'est pas donné à tout le monde. Je t'en remercie. Ensuite, je suis tout à fait en adéquation avec ton approche à la fois sensible et rationnelle de la voix. Connaître la physiologie de la voix aide à en comprendre le fonctionnement, ton expérience aide ensuite à chasser les mauvaises positions et à optimiser l'utilisation de sa voix. J'ai pu constater la pertinence de ton approche!  Je pense que nous aurions gagné à être plus nombreux ce qui aurait diversifié les cas et dynamisé le groupe … j'ai apprécié pouvoir travailler seule pour faire mes essais... Personnellement je sais que je dois ménager ma voix parlée et chantée : le stage m'a permis de confirmer que j'avais une fatigue liée à une mauvaise utilisation de ma voix et  m'a donné des pistes pour mieux l'utiliser. … Merci encore d'avoir assuré le stage et je te souhaite plein de courage pour les semaines à venir! Je t'embrasse! »

31/07/2015, Lolita F. (17) –  Stage Rochefort  : « Je sens que ça s’ouvre. … pour les aigus, chaque fois personne ne me répondait….. Je sens maintenant que je n’ai plus mal à la gorge. Ce que j’aime quand tu montres, c’est que c’est d’une pureté, d’une beauté ! Je suis détendue comme jamais ! »

30/07/2015, Marie-Céline H., professeur de musique (17) –  Stage Rochefort  :

Travail technique : « C’est facile ! »      Fauré « En tout cas, c’est plus facile ! »

Commentaire Lolita : « C’est agréable au point de vue sonorité ! La voix est sortie. Je l’ai entendue ce matin. Des choses se sont bien établies. Il y a une belle évolution. Même avec le piano »

30/07/2015, Lolita F. (17) – Stage Rochefort : 

Didon et Enée (Air de Didon) : « Là, je manquais de souffle ! Surtout j’ai compris parce que tu es rentrée dans le détail du fonctionnement et l’anatomie et cela m’a permis de bien visualiser… le morceau (Didon) je l’avais déjà chanté. En essayant d’appliquer au maximum ce que tu m’as dit, je SENS LA DIFFERENCE, c’est FLAGRANT »   

Commentaire Bénédicte Oudin, pianiste et professeur au Conservatoire de Rochefort :  « C’est mieux »

29/07/2015, Marie-Céline H., professeur de musique (17) – Stage Rochefort : « J’ai eu l’impression qu’il y a plus d’harmoniques  »

Commentaire Lolita : « Cà a changé ! Ça se diffuse davantage dans la salle »

29/07/2015, Lolita F. (17) –  Stage Rochefort :   « Je baille tout le temps maintenant !»

28/07/2015, Lolita F. (17) – Stage Rochefort : « micros mouvements alors qu’on a l’habitude de forcer pour chanter »

28/07/2015, Marie-Céline H., professeur de musique (17) – Stage Rochefort : « J’ai réussi à passer sur les craquelures  »  (voix fêlée)

27/07/2015, Lolita F. (17) – Stage Rochefort :  « Chaque fois on est noyé. Plus je force ma respiration, plus j’ai du mal à chanter ! On me dit que je suis mezzo, ensuite que je suis soprano. Ça manque de bons pédagogues. Le fait de savoir transmettre aussi des connaissances comme ça sur le corps, là, l’intérêt, c’est d’aller au fond des choses… On dirait que les sons passent entre la peau et les os. Cela fait des petites vibrations »

20/04/2015, Fatoumata D. (75),  e-mail : « je te remercie chaleureusement pour ces deux heures de cours très enrichissants samedi. Je réalise… que grâce à toi et ton enseignement du chant physiologique, j'envisage aujourd'hui le chant de façon plus sereine et posée. Je crois en ce que tu m'enseignes et la façon dont tu le fais me tranquillise. M'inspire l'envie de travailler et d'être patiente (l'inverse de ce que je ressentais lorsque je t'ai rencontrée la première fois). C'est un bon signal, je pense ».

15/04/2015, Fatoumata D. (75), par SMS : « je suis ravie de t’avoir rencontrée et d’avoir reçu ces deux heures d’enseignement. Je me suis sentie comprise et respectée dans mon désir d’accomplissement. D’autre part, ta méthode me permet d’envisager le chant d’une autre façon… plus naturelle et basée sur un socle solide… à construire avec plaisir avec toi, pour une éventuelle progression… Je te remercie pour ton écoute, ton professionnalisme et ton aide déjà précieuse »

14/02/2015, Luise  F., production Allo Floride (75) - par e-mail :

« J'ai mis longtemps à écrire ce commentaire car il est si difficile à décrire ce qu'on ressent quand on apprend le chant. Je peux dire en tout cas que les cours de Graziella m'ont transformée, m'ont fait comprendre une technique, m'ont fait apprendre à écouter et à entendre, m'ont aussi appris à être humble et de ne pas avoir peur de faire des grimaces.

C'est un chemin lent et long, certes, mais je suis persuadée que sa façon à nous apprendre est la seule 'saine' – et Graziella est la preuve bien vivante de cette méthode nommée chant physiologique.

Elle n'hésite pas à nous montrer pendant un cours comment on peut si facilement mal faire et les conséquences qui en résultent.

J'ai CHANTE pendant 15 ANS dans une chorale d'église et 2 ANS AVEC UN PROF DE CHANT 'jazz' pour me rendre compte en arrivant chez Graziella que je ne savais pas chanter. Ce n'est peut-être pas flatteur à entendre, mais c'est aussi le début de l'apprentissage du chant.

Enfin ses cours sont beaucoup plus : des histoires, des fous rires, des bâillements, tant de bâillements – et puis j'en sors à chaque fois tellement détendue et avec un sourire sur mes lèvres – ce sont des cours de bien être ».

bottom of page