top of page

Du Débutant amateur au professionnel en difficultés

PRESTATAIRE indépendant  DE FORMATION PROFESSIONNELLE

 Déclaration Préfecture de Région ILE-DE-FRANCE N°11770687577 attribué sur dossier professionnel complet. 

Ne vaut pas agrément de l'Etat. Devis/Facture, Contrat de Formation Professionnelle,  Convention (Art. L.6313-3 et suiv. du CT)

(Demandes de financement notamment auprès de l'AFDAS et FIFPL) 

Adhérente à l 'ASCORF

Francis POULENC - La voix humaine (Extraits)

Graziella GONZALEZ (Chant)

Richard ANDERSON
(Piano)

 

QUELQUES ECHOS

SUR LE PROFESSEUR (V)

A TITRE D'EXEMPLES

Quelques VIDEOS COMPARATIVES d’ores et déjà en ligne  

2019

10/12/2019, Christian G., Ténor et Directeur de Polyphonie corse, professionnel (20) - Paris 27/11 et Stage 30/11 et 01/12/2019  : « j'ai bien noté ... je pense qu'un bon exercice quotidien devrait me faire prendre conscience du rendu de la voix...  j'ai appris des choses qui misent bout à bout vont me permettre de rajouter quelques chants du bel canto dans mon programme 2020. j'envisage le sole mio, chanté à 3 voix sur la partie refrain ou alleluia de cohen....bises »

09/12/2019, Cathy R., chorale depuis deux ans (75) - Stage Paris 30/11 et 01/12/2019  : « C’est avec joie également que j’ai non seulement pu faire ta connaissance mais également acquérir des techniques de respiration et de chant à travers 2 principes...(merci merci !! ) ... 2e séance de chorale... depuis notre week-end et je pense à chaque fois à tes conseils et surtout à ces 2 principes que j’utilise effectivement et je ne pense pas les oublier de sitôt. ... ce week-end n’a été que positif... j’ai pu me rendre compte que nous acquérons malheureusement rapidement de mauvaises habitudes de chant et que c’est très dur de revenir en arrière pour pouvoir au moins protéger sa voix si ce n’est mieux chanter... cela m’a permis d’être moins timide et plus moi-même. Tu mets à l’aise les gens c’est dans ta nature et je te remercie pour cela car tu racontes merveilleusement tout et tu as pu te rendre compte que je buvais chacune de tes paroles tellement tu es intéressante et c’est sincère... En conclusion, ne change rien et je te remercie pour le temps passé ensemble ! Gros bisou »

29/11/2019, Pascaline M., 19 ans de cours de chant, élève en Conservatoire (15 ans avec un professeur, 4 ans avec un second professeur qui lui a conseillé, partant en retraite, de voir Graziella ayant constaté les "progrès époustouflants" d'une autre élève de l'établissement, Elisabeth M., (77) : « professeur pendant 15 ans qui m'a matraquée. J'ai abandonné plusieurs années... 20 minutes de travail technique plus ou moins compliqué, trop loin par rapport à mon état (de santé) » Suite en préparation

28/11/2019, Erminia M., (75), a attribué 5 étoiles (Apprentus) : « J’ai apprécié la sincérité et la pédagogie de Graziella »

23/09/2019, Johann LE ROUX, artiste lyrique ayant arrêté sa carrière en 2013 en raison de problèmes vocaux, (29) : « Ai est contente d’être venue te voir. Elle se rend compte qu’elle a négligé sa technique vocale depuis trop longtemps. Et le chemin que tu lui as montré lui paraît intéressant »  (Ai WU, artiste lyrique)

21/09/2019, Ai WU, soliste professionnelle, plusieurs prix à des concours internationaux entre 2007 et 2014, pensionnaire du CNIPAL, (29) : « C’EST EXACTEMENT CE QUE M’AVAIENT DIT Yvonne MINTON, Janine REISS…»

18/07/2019, Johann LE ROUX, artiste lyrique ayant arrêté sa carrière en 2013 en raison de problèmes vocaux, (29) – Stage Rochefort (suite à stage en mai à Paris) : « vraiment ravi… de pouvoir bénéficier de tes conseils… grande chance… vraiment intéressant d’observer la manière dont la voix des stagiaires se transformaittrès satisfait de la manière dont tu m’as guidé… Grâce à toi, je suis (enfin) sur le chemin de ma "vérité vocale " J’ai fait écouter l’enregistrement de la Cavatine d’Aleko (concert du 12)… les retours sont très positifs. Anna-Maria Bondi, m’a dit qu’elle n’avait jamais entendu ma voix ainsi. À tel point qu’elle n’était pas certaine qu’il s’agissait bien de moi !»

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

18/07/2019, Elena Surina, Chef de chant, pianiste accompagnatrice spécialisée (Collège Musical Chostakovitch de Kurgan – Russie, et Conservatoire de Strasbourg), différents Chœurs (Philarmonie de Kurgan, COGE, AIME, OpéraBulles) (75) - Stage Rochefort :

J’ai apprécié… ton approche de la voix et tes conseils, c’était très intéressant, ça m’a même donné envie de chanter ! … tu as très bien ciblé les problèmes de chaque stagiaire et as réussi non seulement à les décrire mais, plus important encore, à les démontrer (en mettant ta propre voix en danger …), ce qui n’était pas du tout évident. Bravo ! … le stage était une réussite »

12/07/2019, CONCERT DE FIN DE STAGE Rochefort

 Déclarations des 5 stagiaires ayant participé au concert

Claudia T., plusieurs chorales (17) : « Je suis venue parce que je chante depuis longtemps mais on se fatigue vite et on peut très vite se faire mal... ça m'a beaucoup intéressée de voir un stage de chant physiologique. Je suis venue par curiosité et pour essayer de ménager ma voix. J'ai trouvé mon compte mais je reste dans l'approximation... quand vous entendrez mes camarades, vous comprendrez ... Cet après-midi, en travaillant avec Graziella... je lui dis "je n'ai pas de larynx" et "que je ne le sentais pas monter et descendre ... Elle est venue gentiment et elle m'a tenu le larynx. Ça a changé ma vie! Je vous le dis »

Alain A., plusieurs chorales, 2ème cycle en Conservatoire, 8 ans de chorale (17) :  « Je suis venu à ce stage pour retrouver une voix de soliste parce que j'ai travaillé en soliste. J'ai fait le Conservatoire pendant quelques années. Depuis huit ans, je fais de la chorale et malheureusement quand on est soliste, quand on est soliste, il faut cacher sa voix... et du coup, on a un peu tendance à perdre sa voix, à ne plus chanter avec la même puissance qu'avant. J'ai trouvé quelques pistes avec Graziella »

Francis N., Ensembles de 1 à 3 voix,  (86) : « Je chante dans des petits ensembles vocaux à 1, 2, 3 voix et comme je suis, ce qu'on appelle un baryton... c'est toujours ou trop haut ou trop bas... et assez vite, je me retrouve coincé quand il faut passer un aigu ou quand ça descend un peu à la cave. On ne m'entend plus ou alors on m'entend crier.... Voilà pourquoi je me suis inscrit à ce stage parce qu'il y avait des questions de respiration physiologique, des bases médicales... D’abord, Graziella m’a appris que j’avais un larynx. Je le savais vaguement mais les profs de chant que j’ai eus ne m’ont jamais fait travailler ça. On fait toujours travaillé des muscles dont on pense qu’on peut les contrôler, des muscles rouges … on sort le ventre, on baisse les épaules, on fait tout bien mais si le larynx est coincé, ça marche pas très bien. … C’est quand même un assez long chemin. Ça ne fait que 4 jours … en tout cas, j’ai trouvé des clefs qui me permettent de moins sentir ces difficultés ou parfois même, il n’y en a plus !»

Eve G., professionnelle (17) : « Je suis venue à ce stage parce que je n'ai plus trop le temps de m'occuper de ma voix et que je voulais évoluer»

Johann LE ROUX, artiste lyrique ayant arrêté sa carrière en 2013, en raison de problèmes vocaux (29) :

 

 « je suis allé à la rencontre de Graziella, il y a environ deux mois pour un premier stage, à Paris. J'ai pratiqué le chant pendant pas mal de temps. Ça faisait longtemps que je n'avais pas pris de cours de chant. J'avais besoin d'avoir une oreille extérieure et puis je n'étais pas vraiment satisfait de ce que je faisais.... Graziella a, je trouve, dressé un bilan très juste de ce que je faisais à l'époque, à savoir, en fait, un chant qui était essentiellement en force.  Du coup, ça m'a donné envie de faire ce stage pour travailler plus longtemps avec elle. Entre les deux stages, j'ai vraiment essayé de mettre en pratique ce qu'elle m'a montré et rien d'autre. En fait, j'ai vraiment réussi à me cantonner à ça »

Francis N., Ensembles de 1 à 3 voix, (86) : « Je voulais dire ... vous avez remarqué... d'habitude quand on voit des chanteurs, on voit les glottes parfois parce que les bouches sont grandes ouvertes... une des caractéristiques…, c'est justement de ne pas ouvrir... parfois, surtout au début, ça paraît bizarre... mais il y a autre chose qui s'ouvre.... C'est ce qui fait qu'on a moins de difficultés... ça vient tourner en face des résonateurs et ça vibre. Ce n'est pas toujours facile. Il y a des fois ça marche,.. il faut aussi bailler pas mal, il y a des moments où on oublie. Mais en fait quand j'y pense, ça fonctionne »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

12/07/2019, Johann LE ROUX, artiste lyrique ayant arrêté sa carrière en 2013, en raison de problèmes vocaux,  (29) - Stage Rochefort :

 

Schubert (Winterreise - Das Wirtshaus) : Sans échauffement « Au début, c'était dur! »

 

Remarque d'Alain : « Continue à ne pas t'échauffer. Je t'assure, c'était v... beau!»

 

Johann : « Là, j'ai bien senti. Surtout quand tu es à froid, tu sens qu'en faisant ça, tu laisses ton larynx tranquille... A la base, c'est pas mon truc (Schubert). C'est pour le travail mais j'y trouve un bénéfice mais ce n'est pas mon univers... Je suis venu aussi te voir pour ça, pour gagner en flexibilité, en palette à la fois de couleurs et de dynamique...». "Bin matt" « j'ai pensé à redilater et du coup, ça s'est fait... avant j'avais conscience de mon larynx, je le sentais pour le coup! Par contre, j'ai senti que ça s'est ouvert!... Pour tout dire, avant aujourd'hui, j'appréhendais cette note... là, j'ai senti que je ne coupais pas entre le n et le m »

12/07/2019, Gérard S., basse profonde (type Paul ROBSON), plusieurs chorales, (17) - Stage Rochefort :

 

Adam (Minuit Chrétiens)

Ancienne façon : « En fait quand je le fais habituellement, je sens que je l'écrase (le larynx)

Nouvelle façon :  « quand je fais ça, je sens plus que ma voix part devant, je ressens que ma voix est plus haute  ... Oui, j'ai compris le sens...»

Remarque de Johann: « C'est IMPRESSIONNANT. C'est mieux. Mais qu'est-ce qu'il va faire quand tu (Graziella) ne seras plus là? C'est là la question que je me pose. C'est dommage. Il faudrait vraiment que vous arriviez à continuer. C'est peut-être compliqué pour toi (Gérard). Je pense vraiment que là, tu as quelqu'un qui peut te guider »

12/07/2019, Eve G., professionnelle, (17) - Stage Rochefort :

Grieg (Peer Gynt - Chanson de Solveg) : « C'est mieux parce que j'ai pu soutenir . Je me sens moins crispée qu'hier. Je me sens mieux. Je sens que ça commence à venir »

Remarques de stagiaires : « dans la salle, c'est mieux. Grands changements. INCROYABLE. Ça sonne naturellement, ça fait une courbe tout le temps. C'est très joli ».

12/07/2019, Francis N., Ensembles de 1 à 3 voix, (86) - Stage Rochefort (préparation de concerts) : « Moi, c'est bon. Je suis HYPER CONTENT. J'ai de quoi bosser. Je suis TRES CONTENT»

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

12/07/2019, Claudia T., plusieurs chorales (17) - Stage Rochefort :

 

Scarlatti (O cessate di piagarmi) : « Je sens le legato que je fais... C'est plus facile... C'est très intéressant mais je vois mieux et je comprends mieux les choses sur les autres que sur moi  »

11/07/2019, Francis N., Ensembles de 1 à 3 voix, (86) - Stage Rochefort (préparation de concerts) :

 

Aboulker (Lettre d'amour) :

Ancienne façon : « Je restais là, devant, et du coup monter et descendre, c'était compliqué »

Nouvelle façon : « J'ai baillé toute la journée... hier soir, je n'ai pas eu de souci, ça passait tout seul! ... Tu prends ton élan pour un saut qui ne marche pas de toute manière! Ce qui est étonnant, c'est que tu fais juste rien! On est le premier surpris! Ça surprend en bien... Ce que je ressens avec le nouveau système, la voix , elle est tout le temps comme si elle tapissait le palais... cela j'arrivais avant mais je dirais par hasard et dans mon médium et quand j'essayais de le tenir, de le refaire, je ne savais pas comment! là j'ai reconnu la différence, tu peux le commander alors qu'avant, ça ne marchait pas! ...»

« Dans l'ancien système, il fallait toujours que je fasse quelque chose dès que ça monte .  d'une 3ce ou d'une 4te ou plus, il fallait que je pousse quelque chose et ça se faisait beaucoup là (abdomen) et parfois là aussi (gorge). Et juste à cause de ça, c'est étonnant mais ça marche en fait et c'est ça qui est vraiment bien: on entend la différence quand on le réussit. Du coup, c'est un moteur pour continuer... Je suis content »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

11/07/219, Emilie DEMOND, musicothérapeute, 3ème cycle en Conservatoire, (04) - Stage Rochefort :

Travail technique (avant son départ)

Ancienne façon : « Déjà, … c'est moins riche en harmoniques…ah oui, plus vers l’avant… un peu coincé, moins large, l'attaque du son, la naissance du son est plus fragile, plus hésitante ... »

Nouvelle façon : « J’ai eu l’impression dans les oreilles que c’était moins comme ça (montre étroit) mais linéaire, large comme ça (montre comme un cylindre égal de bas en haut), peut-être un peu coincé là (montre le larynx)… Je sens un léger étourdissement. Ce n’est pas flagrant, ce sont des micros sensations… Je le sens parce que je porte mon attention dessus, sinon ça passe…  Je vois le chemin d'aller vers cette sensation de dégager ici (montre le larynx) »

 

Remarques de stagiaires :

Claudia « C’était joli, ça ! Ah oui ! »  

Johann « C’est plus libéré. Ça dégage plus d’harmoniques »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

11/07/2019, Alain A., plusieurs chorales, 2ème cycle en Conservatoire, 8 ans de chorale (17) - Stage Rochefort :

 

Tchaïkowski (Au bal) : « C'est plus ouvert... il est sorti quelque chose ... En parlant, en chantant c'est plus compliqué. Tu traficotes pour chanter au lieu de conserver la même chose. C'est mieux. Je pense que j'ai plus ouvert »

Mozart (Figaro - Non più andrai) : « Ça fait encore un peu peur... Je me sens bien là. Il n'y a pas d'effort... différence : je sens qu'il faut laisser les choses et du coup, il y a moins d'effort. On m'a dit qu'il ne fallait pas que je barytonne! »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

11/07/2019, Johann LE ROUX, professionnel ayant arrêté sa carrière en 2013, en raison de problèmes vocaux, (29) - Stage Rochefort :

Rubinstein (Démon - Air du Démon) : « sans avoir chauffé la voix, c'est dur… je ne savais pas ce qui allait sortir. Mais c'est le drame du chanteur : toujours vouloir que la voix sorte...Là, je sens que la voix, c'est moins tapé ... du coup, ça prend plus de richesse ... Pendant deux mois, j'ai fait tous les jours tes deux exercices, Schubert et deux airs russes, que ça ... En fait, j'ai compris, si je chante bien tout le reste, l'aigu sera bien ... C'est aussi le plaisir de chanter ... Entre deux tessitures, danger... terme baryton-basse ... j'ai chanté des rôles de Verdi ... les aigus, c'était serrer les fesses quoi... »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

11/07/2019, Eve G., professionnelle, (17) - Stage Rochefort :

Satie (Diva de l'Empire) : « Je suis d'accord pour le timbre pas chaud!  Là, j'ai senti que c'était différent. C'était plus chaud, intérieur... C'est pas gagné!»

« Fatigue depuis professeur avant qui m'a fait monter au contre-sol en voix de sifflet et me disait que j'étais soprano colorature...»

11/07/209, Laure P., 3ème cycle en Conservatoire, (16) - Stage Rochefort :

Mozart (Mithridate - Nel grave tormento)

Ancienne façon : « c'est moins connecté, effectivement... la voix est moins connectée avec le corps, elle se barre...

Nouvelle façon : « C'est plus connecté, la voix est connectée avec le reste du corps... je n'arriverai pas à retrouver »

 

Jugée par les 8 autres stagiaires, le 4ème jour : « sons beaucoup plus beaux, plus ronds, plus pleins, plus legato, voix finalement beaucoup plus ample »

11/07/2019, Eve G., professionnelle (17) - Stage Rochefort :

Satie (Diva de l'Empire) : « Pour l'instant, oui, j'entends que ce n'est pas pareil ... entre les profs qui disent, "il faut pas qu'on voit tes dents", l'autre qui dit " ouvert", l'autre qui dit "fais des zizizizi" .. C'est comme si ça montait (la colonne d'air depuis la sangle abdominale et la bascule en tête)... je n'ai pas l'impression  que ça vibre autant, qu'il y a autant d'harmoniques que quand tu le fais Graziella »

Remarques de Johann : « En fait, Graziella, tu parles peu de souffle mais ce que tu demandes, ça fait fonctionner, ça permet au souffle de fonctionner et je comprends que tu n'en parles pas du coup...j'avais écouté les enregistrements avant de prendre des cours avec toi... c'est tout sur le souffle, le souffle n'est jamais coupé même les consonnes ne gênent pas en fait... dans la colonne d'air... le bénéfice que j'ai ressenti à vrai dire, c'est que le son, ça facilite le travail du souffle... on n'a plus normalement qu'à... le souffle fonctionne tout seul »

11/07/2019, Gérard S., basse profonde (de type Paul ROBSON), plusieurs chorales, (17) - Stage Rochefort :

 

Adam (Minuit Chrétiens):

Ancienne façon : « là, de cette manière, j'ai tendance à pousser (vers l'avant). Tout ce que je fais, c'est poussé, pour moi, j'écrase»,

Nouvelle façon :  « alors que comme ça, j'ai plutôt la sensation que je ne pousse pas, que ça sort. ... Oui, j'ai un complexe .... En fait, le problème que j'ai, c'est que je suis fatigué d'entendre que j'ai une belle voix... ça fait 30 ans que j'entends à chaque fois que je vais quelque part "Oh quelle voix!" . Mais concrètement, je fais quoi ??... J'ai compris l'idée maintenant il faut que j'arrive à faire en sorte que les angoisses... Il faut que je projette en avant »

 

Remarques de stagiaires :

Claudia :  « Voix exceptionnelle. Ce qui est curieux... on a l'impression que son cou, sa tête se sont dégagés de ses épaules..., je le vois, même physiquement, à te voir, déjà tu as changé  ».

Francis : « Il y a un contraste ... tu as l'air .. plutôt à te faire oublier, mais de toute façon, dès que tu ouvres la bouche, tout le monde te regarde  ».

Johann :  « C'est un plaisir à t'écouter ».

11/07/2019, Francis N., soliste dans groupes de 1 à 3 voix, (86) - Stage Rochefort (préparation de concerts) :

Schubert (Schwanengesang - Die Taubenpost) : « J'ai trouvé des choses avec toi qui vont me servir au moins pour un an... J'ai trouvé le matériel ... A ma façon, j'ai l'impression que je mâche toutes mes consonnes...Je l'entends (plus intériorisé, plus chaud, pas assez ouvert »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

11/07/2019, Claudia T., plusieurs chorales, (17) - Stage Rochefort :

Scarlatti (O cessate di piagarmi) :

Nouvelle façon : « Ça a changé ... Oui il s'est passé un truc. Je suis allée me mettre devant la glace et je me suis dit : seras-tu capable de chanter comme ça. Et j'ai réalisé que oui. Alors je me suis dit peut-être que je peux essayer de faire comme elle dit la dame ! ...»

Ancienne façon : « Refaire à l'ancienne façon? Non, c'est très dur... Non, c'est très difficile...»

Nouvelle façon : « Oui (compris quelque chose) ... J'ai eu la sensation mais je voudrais la confirmation par Eve qui est au fond que, alors que je chantais le moins fort possible, ça parvenait. C'est vrai?....... Ah (je me sens) bien! Pas fatiguée du tout. Maintenant, il faut travailler tout comme ça »

 

Réponse d'Eve (au fond de l'Auditorium) : « Ça parvenait, ça faisait un tout, c'était fluide. Avant tu respirais très souvent. Là je ne sais pas si dans la dernière partie tu as respiré. Mais en tous cas, ça ne s'entendait pas quand tu respires et ça a fait un tout homogène, Ça coule ...  »

11/07/2019, Eve G., professionnelle (17) - Stage Rochefort :

Grieg (Peer Gynt - Chanson de Solveg) :

Nouvelle façon : « C'est plus doux cette fois-ci. Par contre quand j'essaie de chercher ce que j'ai trouvé tout à l'heure... c'est comme si cela m'empêchait d'aller dans l'aigu...... Là c'est passé facilement dans l'aigu ! ... Oui, c'est plus agréable ... C'est beaucoup plus facile, là, c'est beaucoup plus naturel... Il y a quelque chose qui a changé... Là comme ça, je ne fatigue pas du tout »

10/07/2019, Anne M-B., formatrice en musique (17) - Stage Rochefort : Nouvelle façon : « J'ai besoin de travailler comme ça »

10/07/2019, Claudia T., plusieurs chorales, (17) - Stage Rochefort :

Scarlatti (O cessate di piagarmi) : Nouvelle façon : « Là, j'ai senti juste à la fin, juste le dernier... Je sais maintenant où il faut que j'aille »

10/07/2019, Emilie DEMOND, musicothérapeute, 3ème cycle en Conservatoire, (04)   - Stage Rochefort :  « C'est un mystère pour moi la physiologie de la voix. Cela fait 6 ans que je prends des cours de chant... je ne comprends pas ce qu'on m'explique... La voix est bouchée... C'est une vraie galère... Je cherchais un stage comme ça parce qu'avec le travail intense qu'on nous donne, je ne peux pas continuer comme ça. Comment je m'y prends pour bosser sans me blesser ? »

Reine de la nuit (der Hölle Rache) :

Ancienne manière : « Je manque d’air là-dessus  »

Nouvelle manière : « ça ne coûte pas d'énergie déjà ! C'est reposant. Je pense que je dépense moins d'air. C'est beaucoup mieux là. Ça ne coûte pas d'énergie ! Je pourrais bosser plus longtemps sans me fatiguer. Avant c'était très tonique à l'extérieur alors que là c'est très tonique à l'intérieur.  Je te remercie beaucoup parce que je ne voyais pas comment faire »

10/07/2019, Alain A., plusieurs chorales, 2ème cycle en Conservatoire, 8 ans de chorale (17) - Stage Rochefort :

Mozart (Figaro - Non più andrai) : « Là ça s'ouvre... j'ai senti d'abord parce que c'était joli ; c'était mieux... ça va mais je sens que je pourrais être mieux encore... Cette histoire d'intériorité, de chant un peu en dedans, quand je réécoute, maintenant que j'y pense, Hermann PREY, c'est tout intériorisé et C'EST TOUT COMME CA.. après il n'y a qu'à faire pareil. J'ai la vision, DIESKAU en Comte, TE KANAWA.. J'ai compris »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

10/07/2019, Johann LE ROUX, professionnel ayant arrêté sa carrière en 2013 en raison de problèmes vocaux, (29) - Stage Rochefort :  Rachmaninov (cavatine d'Aleko) « hier, j'ai réécouté le premier cours et je me disais " Quel bonheur de chanter comme ça ! " En fait, c'est ce que tu fais tout le temps. Tous tes exemples, c'est vraiment ça…  »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

10/07/2019, Eve G., professionnelle (17) - Stage Rochefort :

Haendel (piangerò la sorte mia, Allegro) : « J'aimerais être plus libre. Pour tout dire, ne pas penser à ce que je fais ! .... C'était plus facile ! »

Grieg (Chanson de Solveg) : « J'ai entendu plus d'harmoniques la 2ème fois ! C'est beaucoup plus facile ! »

10/07/2019, Laure P., 3ème cycle en Conservatoire, (16) - Stage Rochefort :

Offenbach (Valse parisienne) : « Ce n’est pas que je ne le sens pas, c'est que c'est beaucoup plus difficile pour moi ».

A l'unanimité des 8 stagiaires : « meilleur, flagrant, il y a un legato, quelque chose de plus, voix moins acide, c'est joli, sons de bien meilleure qualité... dans la voix, c'est confortable, beaucoup plus beau, plus rond, plus plein »

 

Mozart (Mithridate: Nel grave tormento) : « Dans l'aigu, j'ai senti plus facile parce que, effectivement, c'est plus en arrière, mieux placé... j'avais tellement l'habitude de f... ma voix... C'est pour ça que j'avais un vibrato... je l'ai encore un peu. Avant c'était ... Moi, j'ai chanté en apprenant sur  (Laure cite deux fois une grande chanteuse) , effectivement, quand je la mets en arrière, c'est beaucoup plus simple ».

A l'unanimité des 8 stagiaires : « C'est plus facile, plus musical, plus souple ».

10/07/2019, Claudia T., plusieurs chorales, (17) - Stage Rochefort : Scarlatti (O cessate di piagarmi) : « Ah oui! je sens, c'est impressionnant... Ça fait bailler »

10/07/2019, Emilie DEMOND, musicothérapeute, 3ème cycle en Conservatoire, (04) - Stage Rochefort :

Rameau (Indes galantes - Rallumez vos flambeaux) :  « C'est très intéressant d'alterner entre nouveau monde- ancien monde, de partir de l'ancien monde vers le nouveau monde parce que c'est comme cela que l'on gagne, et aussi ne pas rester dans une voix qui n'est pas bonne... Ça fait quelque chose, là, dont on n'a pas l'habitude.  C'est nouveau, c'est vraiment le nouveau monde. C'est un peu étonnant. C'est étrange... oui c'est déroutant... Oui, j'ai vraiment envie d'aller dans l'autre chemin... C'est préférentiellement. J'ai envie de fermer la porte à l'ancien monde. Je pars demain, c'est frustrant pour moi ! »

Rameau (Indes galantes - Viens, hymen) : « celui-là, sans respirer ! Je ne l'ai jamais fait sans respirer. Je me posais la question, j'avais l'impression que j'avais des problèmes de respiration. Je me demandais si j'avais une limitation de fait »

10/07/2019, Anne M-B., formatrice en musique (17) - Stage Rochefort : « Je te remercie des précieux conseils ... Je les ai appliqués dès aujourd'hui avec le plaisir d'avoir un son beaucoup plus rond... beaucoup apprécié tes commentaires aux uns et aux autres. Tu m'as donné beaucoup de pistes »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

09/07/2019, Laure P., 3ème cycle en Conservatoire, (16) - Stage Rochefort :

Donizetti (La fille du régiment – Il faut partir). Interrogée quant à une possible fatigue : « ah non, au contraire... Je suis un peu sonnée. ça tourne »

 

 Jugée par les 8 autres stagiaires, le 1er jour : « sons saturés, timbre agressif, voix un peu acide, énormément de force, du mal à écouter, beaucoup de tension » 

Nouvelle manière : « plus beau... comme un fil, plus continu »

09/07/2019, Anne M-B., formatrice en musique, (17) - Stage Rochefort :

Chants séfarades : « J'ai eu la sensation d'être plus posée, plus ouverte, impression d'être plus décontractée (au niveau du larynx). Je me sens bien. Je sens que c'est relâché. C'est ouvert et c'est tout »

09/07/2019, Francis N., Ensembles de 1 à 3 voix, (86) - Stage Rochefort (préparation de concerts) :

Schubert (Winterreise - Aufenthalt) : « Je me sens plutôt bien. C'est très drôle, on ne prononce pas du tout où je prononce d'habitude. Voix pas du tout fatiguée »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne

09/07/2019, Gérard S., basse profonde (type Paul ROBSON) , plusieurs chorales, (17) - Stage Rochefort :

Si toi aussi, tu m'abandonnes : « ça ne serre pas... habituellement, je suis plutôt fermé, "sans émotion". .. Là, ça ne m'a pas fatigué... C'est moins appuyé, plus coulé, plus fluide alors qu'habituellement, c'est moi qui force, qui provoque »

09/07/2019, Claudia T., plusieurs chorales, (17) - Stage Rochefort :

Haendel (Ombra mai fu) : « J'ai senti une toute petite ouverture. Pas de fatigue vocalement »

09/07/2019, Alain A., plusieurs chorales, 2ème cycle en Conservatoire - 8 ans de chorales (17) - Stage Rochefort

 Bach (Bist du bei mir) : « Ça commence... je n’ai pas encore bien compris... Il faut que je travaille »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne   

09/07/2019, Eve G., professionnelle (17) - Stage Rochefort :

Haendel (piangerò la sorte mia) : « Il y a plus d'harmoniques et ça m'intéresse plus parce que c'est senti de l'intérieur »

09/07/2019, Johann LE ROUX, professionnel ayant arrêté sa carrière en 2013 en raison de problèmes vocaux, (29) - Stage Rochefort (2ème stage après Paris en mai 2019) :

Rachmaninoff (Cavatine d'Aleko) « avec le stress, je sens, il y a de mauvais réflexes … au début, je n'étais pas convaincu et je me disais pourquoi? En fait, ce que j'ai remarqué en faisant ça, c'est que déjà je n'appuie plus sur le larynx... du coup, il prend sa place tout naturellement...EN PRATIQUANT,J'AI ETE CONVAINCU »

 

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

09/07/2019, Emilie DEMOND, musicothérapeute, 3ème cycle en Conservatoire, (04) - Stage Rochefort :

Rameau (Indes galantes - Phani Enchaine-moy) :

Ancienne façon : « Ça fuit de partout! »

Nouvelle façon : « Je n'ai pas eu besoin de respirer. C'est la première fois ... je n'y arrivais pas. C'était trop bien! C'est positif... je ne suis pas fatiguée. C'est comme un massage »

Avis de Johann et des autres stagiaires : « C'est plus pur. Il n'y a plus d'appui »

08/07/2019, Gérard S., basse profonde (type Paul ROBSON), plusieurs chorales, (17) - Stage Rochefort : « C'est sorti plus doux, moins forcé. Ça peut durer plus longtemps. J'ai senti que c'était plus souple »

8/07/2019, Claudia T., plusieurs chorales, (17) - Stage Rochefort : « Je me suis sentie mieux »

08/07/2019, Emilie DEMOND, musicothérapeute, 3ème cycle en Conservatoire, (04) - Stage Rochefort : « Je me suis sentie plus calme à l'attaque, moins speed. Ça s'est posé sur quelque chose et après c'est parti... »

08/07/2019, Johann LE ROUX, professionnel ayant abandonné la carrière en 2013 suite à des problèmes vocaux, (29) - Rochefort, 2ème stage : « C'est bien. J'ai une sensation de maîtriser. Je me sens bien. C'est agréable »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne  

18/06/2019, Johann LE ROUX, professionnel ayant arrêter la carrière en raison de problèmes vocaux, (29) - Stage 18-19/05/2019 Paris : « Depuis que je respire comme ça, je ne bois pratiquement plus en chantant. Avant je buvais un litre d'eau ! Par rapport à la respiration, je sens une plus grande profondeur (montre le larynx) et des muscles ici et là (montre abdomen et dos) qui avant ne travaillaient pas »

Quelques VIDEOS COMPARATIVES en ligne 

19/02/2019, Leilla C., neuropsychologue (77) : « ah oui je sens la différence c’est incroyable !… Je sens plein de choses.… Je me sens très bien. J’ai senti beaucoup plus de choses que la dernière fois. C’était très difficile. Je me suis entraînée et là, j’ai senti les choses de la fois dernière qui sont plus sorties. ... J’ai fait moins d’effort, j’ai moins forcé »

15/02/2019, Leilla C., neuropsychologue (77) :

Nouvelle façon : « … Je me sentais mieux, moins serrée … là, c’est plus libéré dedans, c’est plus dans la partie supérieure. C’est moins tendu, ça c’est clair. Ça libère quelque chose. Je dirais que ça libère les cervicales parce que quand je chante j’ai mal… Là je suis souple, j’ai senti des choses.

Ancienne façon : « Je sentais avant que ça n’allait pas mais je ne comprenais pas pourquoi. Je savais qu’il ne fallait pas serrer mais comment faire ? »

05/02/2019, Daniel C., (75) – Stage janvier 2019 : « stage très intéressant, très professionnel, de l'expérience que j'ai pu apprendre de précédents stages auxquels je vais depuis l’été 2012 »  (autres stages que ceux de Graziella)

bottom of page