top of page

MEAUX - Château-Thierry (Région) - PARIS 

MEAUX - Château-Thierry (Région) - PARIS 

Bilan vocal, Cours de Chant (recherche physiologique),

Stages privés et collectifs, Formations Professionnelles

À DOMICILE (Sauf Paris), EN STUDIO                            PAR VISIOCONFÉRENCE

pictogramme personnage
pictogramme video-camera

Du Débutant amateur au professionnel en difficultés

PRESTATAIRE indépendant  DE FORMATION PROFESSIONNELLE

 Déclaration Préfecture de Région ILE-DE-FRANCE N°11770687577 attribué sur dossier professionnel complet. 

Ne vaut pas agrément de l'Etat. Devis/Facture, Contrat de Formation Professionnelle,  Convention (Art. L.6313-3 et suiv. du CT)

(Demandes de financement notamment auprès de l'AFDAS et FIFPL) 

LOGO SCORF
LOGO CNM
stickers-partition-note-de-musique-cle-de-sol

Francis POULENC - La voix humaine (Extraits)

Graziella GONZALEZ (Chant)

Richard ANDERSON
(Piano)

 

TITRE : PARTENAIRES

PARTENAIRES

D'après les renseignements fournis par les artistes eux-mêmes lors des concerts avec Graziella GONZALEZ ou repris de leurs sites  

PIANISTES, CHEFS D'ORCHESTRE

Richard ANDERSON

Organiste, pianiste, Chef de Chœur et Chef d'orchestre

photo

Richard ANDERSON,  américain, est Doctor of Musical Arts en tant qu’organiste (degree in Organ Performance) à l’Université du Michigan, puis professeur assistant au Bennett College de Greensboro en Caroline du Nord. 

Organiste et pianiste soliste, Chef de chœur et Chef d’orchestre, il donne régulièrement des concerts aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, en Autriche et au Japon.

En Angleterre, il joue en tant que soliste avec le Monteverdi Orchestra sous la direction de John Eliot Gardiner.

Il dirige le Prima Chamber Orchestra de Londres. Invité de nombreux festivals, il dirige notamment les Noces de Figaro (Mozart), La Veuve joyeuse (Lehar), la Cenerentola (Rossini), mais aussi des opéras français tels Faust et Thaïs à l’Opera Center de Londres.

En 2000, le Dr ANDERSON a dirigé The Beggars Opera (Gay), la création d’Erwin und Elmira (Anna Amalia) à Berlin. En 2001 et 2002, La Belle et la Bête  (Schambach) au cours d’une tournée en Allemagne et en Autriche.

Depuis 2002, Kapellmeister et répétiteur au Theater de Görlitz (Berlin), Richard ANDERSON a dirigé des représentations de Pimpipone (Telemann) puis a été Directeur musical pour une production de Frauenliebe und Leben (Schumann) et La Voix humaine (Poulenc), très remarquée par la presse musicale allemande.

 

En octobre 2004, à la recherche de voix en France, il découvre Graziella GONZALEZ et accepte de participer à la création d’une formation voix et piano avec la soprano, puis avec plusieurs de ses partenaires avec lesquels elle crée des formations de duos, acceptant de se déplacer à plusieurs reprises d'Allemagne où il réside. 

De sa prestation en 2005 avec Graziella GONZALEZ et Violetta POLEKSIC, mezzocontralto de l'Opéra du Rhin, au Festival « Art vocal et Musique romantique » de Caunes en Minervois, la presse écrira : « Le pianiste Richard  Anderson figure parmi les plus grands musiciens du XXIe  siècle » (Midi Libre).

En 2006 et 2007, il commence les répétitions d'une "Soirée à l'italienne" (airs, duos et trios du Trouvère, Bal Masqué, Gioconda...) ainsi que La Voix humaine avec Graziella GONZALEZ et Orchestre, mais le projet n'aboutit pas faute de financement.

Stickers-partition-note-de-musique-cle-de-sol
Carlos INTRIERI-RICCI

Carlos INTRIERI-RICCI

Pianiste, organiste, claveciniste, compositeur

Chef de Chœur et Chef d'orchestre

photo Carlos INTRIERI-RICCI

Né  à  Buenos  Aires ,  fils  d’une  pianiste remarquable  Lara  Ricci  de  Intrieri , à  la  fois fille de père et  mère italiens,  émigrés  en  Argentine peu  avant  les  grands conflits  mondiaux ,  composé  d’ une  famille de  chanteurs  d’ opéra  et  chefs d’ orchestre  qui ont  baptisé  le  premier  grand  théâtre  lyrique  de  Buenos  Aires ( théâtre  Colón ) avec  ses  premiers  interventions  artistiques. 

Il  suivra le  chemin  montré par  sa  mère, en réalisant  les  études complètes  de  musique (piano,  clavecin, Direction de  Chœurs  et  orchestre) au  Conservatoire  National  Supérieur de Buenos Aires entre  (1968 à  1980) avec  des  Maitres  reconnus  internationalement : Adela  Mora  et  Osvaldo Mora ( piano  et  composition )  Norma  Romano (clavecin et Direction ), Antonio Russo, Julio Faingersch, Roberto  Sachente ( Direction de  Choeurs) ,et  Karl  Richter de  passage  en  Argentine périodiquement  (comme  chanteur  de  La  Chorale  Bach de  Buenos  Aires pour  l’étude sur l’ Interprétation de la  musique pour  Choeur  et  orchestre de  J.S. Bach ).

En raison de  la  situation  instable  de  l’Argentine, il  décide de partir  en Europe  en  s’ installant  en France en  1983 . Plus tard,  il deviendra  citoyen  Français en se naturalisant en  1995.

 

Sa  carrière  de  concertiste débute  en 1976 en Argentine  aussi  bien  comme  claveciniste  que Chef de  Chœur et  Chef d’orchestre pour  la  musique  Baroque .

En  1984, Carlos INTRIERI-RICCI  continue  son  parcours de  concertiste  en Europe (France, Espagne, Italie )  et plus  tard , au Québec en  tant  que  soliste ,  Chef de Chœur et  chef d’orchestre . 

En  1992, il  est  Lauréat  en piano  et  au clavecin  du concours  International Yehudi Menuhin à  Paris .

Entre  1990 et  1998 , il  se  rend  périodiquement  à  l’Academy  Yehudi Menuhin de Vevey (Suisse) pour  préparer  des  concerts divers de musique de  chambre avec  la  Camerata Lisy Gstaad.

En  1993, il est 5ème finaliste  au  concours  International de  piano à Radio France (Paris)  parmi  120  candidats  sélectionnés  dans  le  monde entier.

Carlos INTRIERI-RICCI se  perfectionne  en  France  pour la  musique  française de  clavecin,  et  en  Hollande  pour  la  musique de  Bach et Haendel avec  Jacques  Ogg ( disciple  de  Gustav  Leonhardt ),  et approfondit  ses  interprétations  sous  l’influence  stylistique  et  conceptuelle de Nicolaus  Harnoncourt . 

A   partir  de  1998 , il  s’intéresse aux  travaux  de  recherche musicologique et  interprétative  sur  la  musique  Baroque au  XVII  et  au XVIII  siècle à Chiquitos  et  Moxos,  en  Bolivie ,  sous  l’ influence et l’ enseignement  des  Prêtres  Jésuites .

Son  répertoire est impressionnant par l' énorme  quantité  d’œuvres  qui  vont de  la  période  Baroque  et  jusqu’ au  tango  Argentin,  classique  et  contemporain de Astor Piazzolla .

Il  a  un  projet  de création d’une  Chorale  et orchestre Bach à  Nice ayant  comme objectifs :  l’exposition   d’un  nouveau  répertoire Baroque  inédit jusqu’à  nos  jours .

 Il   a son  actif   plusieurs  C.D. enregistrés concernant la musique Baroque,  la musique Argentine, la musique  sur  images ,  musique  de   films  et ses propres  compositions. 

 

En juillet 2014, Carlos INTRIERI RICCI est à la recherche d'une voix et découvre Graziella GONZALEZ au cours d'une rencontre musicale, à Nice.

S'ensuit un concert à Nice également, en décembre 2014, "du Baroque à Piazzolla", qui est un véritable succès. 

Avant même la tenue du concert, il propose à Graziella GONZALEZ d'enregistrer deux CD. Malheureusement, de même qu'invitée pour un nouveau concert à Nice, le projet n'aboutira pas, la découverte d'un cancer à stade avancé, obligeant Graziella GONZALEZ à se mettre en retrait de la scène pour plusieurs mois.                        

Stickers-partition-note-de-musique-cle-de-sol
RETOUR

Jean-Yves  SEBILLOTTE

Pianiste de l'Opéra de PARIS

Jean-Yves SEBILLOTTE

Jean-Yves SEBILLOTE pianiste de l’Opéra de Paris. Après des études de piano et percussions au Conservatoire National de Région de Versailles, sur l’incitation notamment Sylvio Gualda, il passe le concours avec succès en juin 1983 pour le poste de pianiste à l’Opéra de Paris dont le profil consiste également à jouer les claviers (célesta, glockenspiel à clavier) et la percussion (sauf timbales et caisse-claire).
En dehors de ses fonctions à l’Opéra de Paris, il se produit en concerts et lors de tournées, souvent en musique de chambre (notamment avec les collègues et amis de l'orchestre), en récital de piano ou en récital avec chanteurs. Il a également enregistré plusieurs disques en solo ou en duo.
Il a collaboré de façon privilégiée avec Natalie Dessay, notamment lors de la Flûte Enchantée à Garnier en 2000, Roberto Alagna sur différentes productions, mais également Jean-Philippe Lafont, Nicolas Cavalier, Stéphane Degout et plusieurs chanteurs de la production d’Ariane à Naxos il y a trois ans, et plus récemment avec Jean-Paul Fouchécourt et Franck Ferrari. Il a également approché  José Van Dam lors de la création de Saint-François d’Assise, Luciano Pavarotti dans La Bohème, Placido Domingo dans Tosca avec Seiji Osawa au pupitre.

En dehors de l’Opéra, Jean-Yves SEBILLOTE a également travaillé de façon fructueuse sur le plan musical et humain avec plusieurs chanteurs, notamment Françoise Pollet lors d’un très beau récital à Bourges en 1997, Sophie de Tillesse avec qui il a enregistré un CD de mélodies Polonaises, la soprano Karen Vourc’h, la soprano Roumaine Micaela Mingheras lors d’une tournée en Roumanie et Francis Dudziak lors d’une soirée musicale et littéraire autour des surréalistes, le comédien Jean Rochefort ayant prodigué des conseils pour la mise en scène.
Il a accompagné en concert les chanteurs de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris, au Studio de l’Opéra Bastille.
Il a travaillé sous la direction de chefs d’orchestre prestigieux notamment Seiji Osawa, Georges Prêtre, Jeffrey Tate, Myun-Wung Chung, Armin Jordan, James Conlon, Marek Janowski (avec l’orchestre philarmonique de Radio-France) et plus récemment Philippe Jordan.
Il a également travaillé de manière plus approfondie avec les danseurs et notamment les étoiles de l’Opéra lors de la préparation des ballets pour lesquels il a joué en soliste.

 

Par l'intermédiaire de Jacques LANGLAMET, artiste lyrique, qui a assisté à un concert de Graziella GONZALEZ, ils se rencontrent  en 2012, dans le cadre de la Fête des Arts organisée par l'association Colori Tempi dont Graziella GONZALEZ fait depuis partie.

Dans le cadre de l'association Polyphorum Arts et Musique fondée en 2005, par Graziella GONZALEZ et Bruno SCHRAEN VANPEPERSTRAETE, artiste lyrique, Jean-Yves SEBILLOTTE accepte, après une séance musicale, d'accompagner la soprano en concert, et n'hésite pas, dans le cadre de Polyphorum, à faire venir des artistes pour apporter la musique aux personnes qui ne sont plus en mesure de se déplacer  dans les salles de concert.

Profondément humain, il remplace Graziella GONZALEZ pour organiser des concerts en période de Noël, entre 2015 et 2017, lorsque celle-ci est obligée de se mettre en retrait, suite à la découverte d'un cancer.

Passionné par la voix, ce n'est qu'en février 2023 que Jean-Yves SEBILLOTTE peut enfin accompagner l'un des stages intensifs de chant (recherche physiologique) dirigé par Graziella GONZALEZ.      

Stickers-partition-note-de-musique-cle-de-sol
Vers Pascal MANTIN
Pascal MANTIN

Pascal MANTIN

Pianiste concertiste

Pascal MANTIN, Pianiste concertiste, A 5 ans qu’il commence son apprentissage pianistique puis obtient son 1er prix de piano à l'âge de 14 ans au conservatoire national de Saint Etienne (classe de Rolland Meiller). Trois ans plus tard, il rentre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et remporte, en 1986, un 1er prix de piano (classe d’Yvonne Loriod–Messiaen) puis, en 1988, de musique de chambre (1er nommé) (classe de Jean-Claude Bèrnède). Il obtient le diplôme supérieur de concertiste 1er nommé à l’Ecole Normale de Musique de Paris "Alfred Cortot" (classe de Michelle Boegner et se perfectionne avec Christian Ivaldi et Jean-Charles Richard.

Pascal Mantin s’est illustré également lors de concours internationaux: lauréat des concours internationaux de Barcelone en 1985, et du Luxembourg en 1987, ainsi que du Tournoi International de Musique de Rome en 2004, en musique de chambre (2e prix) avec le trio Daphnis qu'il a fondé deux ans plus tôt.

Il a participé à de nombreux concerts aussi bien en soliste qu’en musique de chambre ou avec orchestre (orchestre symphonique de Tours, orchestre de Sartrouville…) et joué dans différents Festivals: Chopin à l’Orangerie de bagatelle, Metz, Musique en Périgord, Cognac, Val d’Isère, Festival international de Riom (Auvergne), Folies d’Ariège, Musique en Forez, Nuits musicales de Maisons-Lafitte …

A diverses reprises il a été l’invité de Radio-France (émission"Alle breve"), de France Musique et notamment en direct dans l’émission "Sur tous les tons" d’Arielle Buteaux avec la chanteuse Cécile Perrin.

Pascal Mantin a collaboré avec différents artistes: le pianiste Nicolas Angelich en formation de 2 pianos, les violonistes Frédéric Moreau et Vadim Tchijick, l’altiste Diederick Suys

Il a aussi accompagné des chanteurs comme Philippe Jarrousski , Cécile Perrin et Eva Grübber…

Pascal Mantin a enregistré plusieurs CD pour le Label ut3 records: l’intégrale des trios de Saint-Saëns (piano violon violoncelle), un autre consacré à Franz Liszt sur un authentique piano Erard de 1880 et enfin, le dernier dédié à Schubert (le quintette de la truite) qui a obtenu 4 étoiles dans la revue spécialisée "le monde de la musique". Pascal Mantin est membre du "Trio Solstice" depuis 2008.

En 2010, suite au concert "Destins de Femmes" de Graziella GONZALEZ  à Paris, Pascal Mantin accompagne la soprano, pour un concert privé, à la demande de son organisatrice, Christiane Stromboli.

Stickers-partition-note-de-musique-cle-de-sol
Vers Marie GACHEN-PETIT-JEAN
Maryse GACHEN-PETITJEAN

Maryse GACHEN-PETITJEAN

Pianiste

Maryse GACHEN PETITJEAN commence le piano à l’âge de 8 ans au Conservatoire de Bayonne où elle obtient 4 premiers prix en 1984, tout en suivant les cours de Madame Ada Labèque.

Poursuivant ses études musicales à Paris, Maryse Gachen Petitjean décroche un premier prix de musique de chambre de la Ville de Paris en 1987, ainsi que son Diplôme d’État de pianiste accompagnatrice en 1989.

Elle se perfectionne auprès de Madame Colette Zerah, accompagne des Masterclasses de solistes instrumentistes et chanteurs reconnus et forme un duo piano - violon avec lequel elle donne de nombreux concerts.

Elle obtient un premier prix d’accompagnement au Conservatoire Supérieur de Paris en 1993.

La même année elle décroche un poste de pianiste des classes de chant et d’instruments au Conservatoire Camille Saint Saens du 8ème arrondissement de la ville de Paris.

Titularisée en 2000, elle ouvre une classe de déchiffrage.

En 2006, elle est nommée pianiste de la classe de percussions de Monsieur Frédéric Macarez (timbalier solo de l’Orchestre de Paris ) au CNR de Paris. Passionnée d’orchestre, elle travaille au sein de l’Orchestre des prix du CNSMDP, l’Orchestre de Picardie et l’Orchestre de Paris, avant d’être nommée pianiste titulaire de l’Orchestre Colonne de 1997 à 2005. Elle est appelée régulièrement à jouer au sein de l’Orchestre de l’Opéra de Paris depuis 1996. L’occasion pour elle d’être dirigée par des chefs prestigieux tels : Pierre Boulez, James Conlon, Philip Jordan...

Maryse GACHEN-PETITJEAN est actuellement pianiste accompagnatrice au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Paris.

Graziella GONZALEZ et Maryse GACHEN PEIT-JEAN se rencontrent en décembre 2013 grâce à Jean-Yves SEBILLOTTE de l'Opéra de PARIS (pianiste, percussionniste), mais ce n'est que fin mai 2014 qu'elles se retrouvent pour mettre en place le programme du "Concert lyrique" donné à l'Espace Léopold Bellan, à Paris. 

Stickers-partition-note-de-musique-cle-de-sol
Vers Bohumir VACHAL

Bohumir VACHAL

Pianiste, Chef de Chant, Corniste, compositeur

   

Bohumir VACHAL

Bohumir VACHAL, pianiste, chef de chant, diplômé en cor, piano et composition des Conservatoire national de Prague et de l’Académie de Musique de Brno, est dans un premier temps, Premier cor à l’Orchestre Philarmonique de Teplice et à l’Opéra d’Usti nad Labem avant d’intégrer en 1984 le Théâtre National de Prague où il prend rapidement la fonction de Chef de chant.

Il devient ainsi le Chef de chant personnel notamment d’Eva Urbanova, soliste internationale invitée sur les plus grandes scènes (Metropolitan, Scala, Opéra Bastille, Covent Garden, Staatsoper de Berlin ...).

Fin 2005, il quitte Prague pour s’installer à Paris tout en continuant une partie de ses activité à Prague et de suivre plusieurs chanteurs solistes.

En 2006, à la recherche de voix en France, il découvre Graziella GONZALEZ et présente un "Concert Mozart" d'airs et duos (Le Nozze di Figaro, Don Giovanni, Così fan tutte et Die Zauberflöte), avec Graziella GONZALEZ et Guillaume DOUMENGE, Basse.

Vers Ada GORBUNOVA
Stickers-partition-note-de-musique-cle-de-sol

Ada GORBUNOVA

Pianiste

   

Ada GORBUNOVA

Ada Gorbunova a donné son premier récital de piano à 7 ans et son premier concert avec orchestre (Concerto de Händel) à 9 ans avec l'orchestre du “Lycée-Camerata”. 

En 2004, elle termine l’école Spéciale de Musique à Yékaterinbourg .

Elle se produit avec l’Orchestre symphonique de jeunes d’Oural et avec l’Orchestre “Lycée- Camerata”

En 2011, elle obtient son diplôme, avec Mention excellence et les félicitations du jury, au Conservatoire Tchaikovsky de Moscou (prof. Elena Richter).

Lauréate de nombreux concours de piano en Russie et en Europe : « Roma-2005 » (Italie, 2005), Vladimir Viardo (Ukraine,2006), « L’art et formation moderne » (Russie, Moscou 2006), 1er prix « Les jeunes talents de Russie » (2006 et 2011), « La Saison Russe en Yékatérinbourg » (Russie, 2008), 14eme concours de piano « Premi Principat d’Andorra » (Andorra, 2008), 2ème prix au 15ème concours de piano de Brest, prix Chopin (France, 2010)

Ada Gorbunova participe aux festivals d’été et nombreuses master-classes, notamment avec Pascal Devoyon et Brigitte Engerer (“MusicAlp» à Courchevel (2007), Nice Festival-Académie (2008), International Klavieracademie à Murrhardt (Allemagne, 2009), Les nuits pianistiques (Aix-en-Provence, 2011)

En 2012, elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM) (prof. Frank Braley)

En 2014, Ada GORBUNOVA enregistre à New York, un album "Schumann "(Toccata, Fantaisiestücke op. 12, Kinderszenen op15, Novelletten op.21)

En 2012 et 2013, Graziella GONZALEZ et Ada GORBUNOVA font plusieurs concerts ensemble à Paris et à Rochefort.

Henri Dutilleux qui, par le plus grand des hasards, assistera à l'une des répétitions pendant près de 45 minutes, le 17/04/2013,  dira de Graziella GONZALEZ et Ada GORBUNOVA : « très belle voix, la conduite fait penser à Renée Fleming. Très beau. Belle musicalité. Belle harmonie avec le piano; on sent qu’il y a toutes deux du métier »avant de faire part de son intention de venir au concert (ce merveilleux compositeur français disparaitra malheureusement peu de temps après cette répétition).                                                                                           

Vers Jean-Philippe BOUSQUET
Jean-Philippe BOUSQUET

Jean-Philippe BOUSQUET

Pianiste

Jean-Philippe BOUSQUET, piano, commence ses études avec Cécile Ousset au conservatoire de Massy en 1977. Il entre au Conservatoire National de  Région  de  Versailles et obtient la médaille  d’Or dans  la  classe  de  Désiré  N’Kaoua , puis se perfectionne auprès de  grands pianistes tel Jean Marc Luisada. Parallèlement, il fait  des  études de  musicologie à la Sorbonne où il obtient le Capes  puis l’Agrégation  de  musique. En 1989, il est recruté en qualité de  pianiste accompagnateur au Choeur  de  l’Armée  Française. En 1990, il travaille l'accompagnement vocal avec Angeline Pondepeyre..Dès  lors, il se  perfectionne dans  l’accompagnement des chanteurs lyriques.

Depuis 2001, il est invité régulièrement aux Choralies à Vaison la  Romaine. 

L’opéra de  Massy l’engage en tant chef de chant en collaboration avec Dominique Rouits (la Traviata de Verdi).

Il accompagne régulièrement des projets chorales académiques dans le 92 et 78.

Il est pianiste accompagnateur chef de chant à travers la collaboration de l'Atelier du Chant.

Depuis 2002, il accompagne de nombreux récitals avec des chanteurs lyriques dont, à plusieurs reprises, Graziella GONZALEZ en tant que soliste et duettiste avec Bruno SCHRAEN VANPEPERSTRAETE, Baryton (à Paris, à l'Espace Mandela à Brétigny / Orge) ou Frédéric BANG-ROUHET, Baryton (Vissi Darte, péniche Daphné) et se produit en musique de chambre et en soliste.                          

Vers Raphaël EPSTEIN
Raphaël EPSTEIN

Raphaël EPSTEIN

Pianiste

   

Après des études musicales au conservatoire municipal du XIVe arrondissement de Paris, Raphaël EPSTEIN obtient les 1ers Prix de Piano,  de Musique de Chambre et d’Harmonie à l’Ecole Nationale de Musique d’Aulnay-sous-bois.

En 1999, il rencontre le pianiste Jay Gottlieb qui le détermine à rénover sa technique et à se consacrer entièrement au piano. 

En 2000,  il remporte le 1er Prix du Concours International J.S. Bach,  à Paris.

Entre 2000 et 2004, il suit les cours d’été à l’académie Spivakov avec  Anatoly Katz, à Colmar.

Son goût pour la musique de chambre l’a conduit à former un trio avec piano puis un duo alto-piano. Raphaël Epstein collabore également avec des chanteurs tels que Alexandra Fridrici, Graziella Gonzalez, Luca di Bernardi ou Bruno Schraen.

Il continue de se perfectionner avec le pianiste Jay Gottlieb.

En 2009, il est lauréat du 3e prix au concours international Milosz Magin.
Il a interprété la Rhapsodie in blue de George Gershwin avec l’orchestre de l’harmonie de la RATP sous la direction de Martin Lebel.
Il se produit chaque année en récital, dans un répertoire très varié, notamment à la Cité Universitaire Internationale où au théâtre de l’Ile Saint-Louis, à Paris.
Il vient de réaliser son premier disque en piano solo, consacré aux berceuses.
Raphaël Epstein se consacre également à la musique de chambre et à l’accompagnement; il est professeur à l’école de musique du C.R.E.  R.A.T.P. , à Paris

Entre 2007 et 2014, il accompagnera à l'occasion de plusieurs concerts, Graziella GONZALEZ en tant que soliste (Paris, Tours), ou duettiste aux côtés de Bruno SCHRAEN- VANPEPERSTRAETE, Baryton (Dunkerque l'Européenne 3), Frédéric BANG-ROUHET, Baryton (Paris) 

Vers Maxime NEYRET
Maxime NEYRET

Maxime NEYRET

Pianiste

   

Né en 1974, Maxime Neyret commence le piano à l’âge de 7 ans. Après avoir étudié le piano à l’école nationale de musique de Saint-Germain-en-Laye, il effectue des études d’ingénieur et obtient le diplôme de l’école supérieure d’électricité. Passionné d’art lyrique et de musique vocale, il entre dans la classe d’accompagnement de Christine Rouault (conservatoire J.P. Rameau, Paris 6è) et obtient son diplôme en 2005. Il est actuellement dans la classe d’accompagnement d’Angéline Pondepeyre au Conservatoire National de Région de Rueil-Malmaison. Parallèlement à une carrière d’ingénieur, il travaille également au conservatoire Hector Berlioz de Pavillons-sous-bois comme chef de chant / accompagnateur ainsi qu’au conservatoire Paul Dukas (Paris 12e) comme accompagnateur du chœur Tony Aubin. Il collabore régulièrement avec de nombreux professeurs de chant pour accompagner cours, master-classes, stages et concerts (notamment Christian Papis, Robert Dumé, Françoise Dumé, Eliane Coelho, Florence Guignolet et Gilles Denizot).



Maxime NEYRET rencontre Graziella GONZALEZ fin 2005. Leur premier concert a lieu en février 2006, dans un programme  d'Airs et Duos  de Mozart, avec Bruno SCHRAEN VANPEPERSTRAETE, Baryton.
Ils sont invités aux 15èmes Vocalies Dunkerquoises  en mai 2006.
Graziella GONZALEZ et Maxime NEYRET se retrouvent en 2008 pour différents concerts à Paris, toujours avec Bruno SCHRAEN VANPEPERSTRAETE, mais aussi avec Robert VALBON, Baryton-basse, Nathalie ESPALLIER, mezzosoprano, et Frédéric BANG-ROUHET, Baryton

Vers Michel PRADY

Michel  PRADY

Pianiste

   

Michel PRADY

Michel PRADY, 1er Prix de piano du CNSM, a pour référence les Maîtres Georges CZIFFRA (piano), Marcel BITSCH (compositeur), Odette GARTENLAUB (pédagogie) dont il a été le disciple, mais aussi France CLIDAT à laquelle il aime rendre un hommage appuyé.

Détenteur d'un CA, Michel PRADY est professeur hors classe en Conservatoires d'État (dont CHARTRES). Après des études d'écriture, de composition, d'analyse musicale, d'Histoire de la musique mais aussi de Musique de chambre tant au CNSM qu'à l'Ecole Normale de Musique-Cortot (PARIS), Michel PRADY accompagne divers solistes chanteurs ou instrumentistes dont Guillaume Paoletti, violoncelliste soliste de l'Ensemble Orchestral de PARIS et professeur assistant au CNSM de PARIS. Il est également fondateur et directeur artistique de différents festivals (Yvelines, Corse).

En 2012, Michel PRADY rencontre Graziella GONZALEZ avec laquelle il se découvre un point commun: porter la musique auprès de tous publics et de tous âges.

Tout naturellement, ils décident de conjuguer leurs efforts et présentent fin 2012, un programme de concert de Lieder, Opérettes, Opéras et Pièces seules pour piano qu'il appelle "Premières paillettes, deuxièmes paillettes, troisièmes paillettes et dernières paillettes de couleurs pour piano seul" par lesquelles Michel PRADY rend un hommage à Yvonne LORIOT, pianiste et Epouse d'Olivier MESSIAEN, l'un des grands compositeurs du XXème siècle.

Vers PIANISTES

ARTISTES LYRIQUES

Violeta POLEKSIC

Mezzocontralto de l'Opéra du Rhin

   

Violeta POLEKSIC

Violeta POLEKSIC, mezzocontralto yougoslave à la voix somptueuse, obtient en 1990 un 1er Prix au Concours de Chant de la République de Serbie ainsi qu’un 1er Prix de la Fédération Yougoslave. Elle est invitée pour une série de récitals et de concerts en Roumanie, en Grèce et Pologne puis en 1996, elle obtient un 1er Prix de Chant au Conservatoire National Novi Sad (classe de Biserka CVEJIC).

En 1995, elle fait ses débuts au Théâtre National de Belgrade. Entre 1998 et 2000, après la classe de perfectionnement au CNSM de Lyon (classe de Glenn CHAMBERS), elle est pensionnaire du C.N.I.P.A.L à Marseille. Elle se produit en France dans de nombreux récitals et concerts mais aussi dans divers Festivals (opéras, musique sacrée, mélodies). Elle participe à la création d’opéras avec les Opéras de Marseille et d’Avignon. 

En 2001, elle rejoint l’Opéra National du Rhin qui lui confie des rôles dans le Prince Igor (Borodine), Cendrillon (Massenet), l’Italienne à Alger (Rossini).

En 2004, elle donne un récital dans le cadre du Festival des Deux Rives Strabourg-Khel.

En janvier 2005, elle est soliste dans Les Scènes de Faust (Schumann) avec l’Orchestre philharmonique de Strasbourg.

C'est en 2003 que, grâce à  Gustavo BENET-BORRAS, ténor de l'Opéra du Rhin, Graziella GONZALEZ et Violeta POLEKSIC se rencontrent à Paris et décident d'inclure la Barcarolle des Contes d'Hoffmann au programme de concert.

En 2005, Graziella GONZALEZ, Violeta POLEKSIC, accompagné au piano et Chef d'orchestre, par le Maestro Richard ANDERSON, sont invités au Festival Lyrique de Caunes en Minervois, dans un programme d'une véritable gageure relevée par la Presse qui ne tarit pas d'éloges.

En 2006, Violeta POLEKSIC présente à Graziella GONZALEZ, un très beau ténor  serbe, Branislav RADIC,  spécialiste du Baroque à Versailles qui, malheureusement ne veut absolument pas chanter en soliste.

En 2016, Violeta Poleksic écrit à Graziella GONZALEZ à propos du stage que celle-ci organise à Rochefort  :    « J'ai un superbe souvenir de nos concertsJ'ai transmis à plusieurs personnes. Je regrette de ne pouvoir venir à Rochefort, je suis en représentation de Don Giovanni à l'Opéra du Rhin !».                                                         

Vers Frédéric BANG-ROUHET

Frédéric BANG-ROUHET

Baryton

   

Frédéric BANG-ROUHET

Frédéric BANG-ROUHET (Baryton) : Parallèlement à ses études médicales, il étudie le chant avec Paul Finel de l'Opera de Paris et entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il obtient un Premier Prix de la Ville de Paris à l'unanimité, ainsi que le Prix d'interprètation de l'ADAMI, et le Prix d'opéra de l'Union Professionnelle des Maîtres du Chant Français. Il prend part aux master-classes de Paul von Schilawsky, Martin Isepp et Bernard Sinclair.
Parmi les productions lyriques auxquelles il a participé, on peut citer Madama Butterfly, dans la mise en scène d'Antoine Selva, les Noces de Figaro, Mahagonny, Fledermauss, The Rape of Lucrecia au festival de l'abbaye de Royaumont, invité au Festival de Tapei,

il chante Moralès de Carmen aux côtés d'Elena Obraztsova et Adriana Maliponte, Ping de Turandot aux côtés de Guiseppe Giacomini et Fracesca Patani. Il a participé à plusieurs tournées d'opéra avec les Jeunesses Musicales de France, avec les compagnies Françoise Pillet et du Tabouret.
Il chante régulièrement en oratorio sous la direction de Jean-Sébastien Bureau et Marc Soustrot. Passionné de Mélodie Française dont il a étudié l'interprétation avec Camille Maurane et Jean-Christophe Benoit, Frédéric Bang-Rouhet est titulaire des Prix Roussel et Duparc.

Son vaste répertoire lui permet de se produire régulièrement en récital dans des salles prestigieuses tel au nouvel auditorium de la cité interdite de Pékin..
Ses concerts sont retransmis sur Radio Classique, France Musique et par les chaînes musicales télévisées Mezzo et la Cinq. Il est recherché par des partenaires d'exception tel Janos Starker et Alain Marion avec qui il a gravé son ultime enregistrement les sonates de Beethoven.

Sa discographie est déjà très nombreuse a convaincue les plus grands critiques et fait référence, avec de nombreuses récompenses : Choc du monde de la musique, recommandé par Classica, Prix de l'association française Franz Liszt, Diapason d'or.

En 2010 et 2011, il sera le partenaire de Graziella GONZALEZ à l'occasion de plusieurs concerts à Paris, dans des programmes d'airs et duos d'opéras français et italiens (Mozart, Verdi, Bizet), mais aussi de Lieder et d'Opérettes viennoises.                                                                                                                                                 

Vers Nathalie ESPALLIER

Nathalie ESPALLIER

Mezzosoprano

   

Nathalie ESPALLIER

Depuis une dizaine d’années Nathalie ESPALLIER se produit sur diverses scènes nationales et internationales dans les rôles du répertoire de mezzo.

Elle chante sa première Carmen en 1995 à l’Opéra d’Angers puis à l’Opéra de Dijon.

Depuis elle chante très régulièrement ce rôle:Théâtre Sylvia Montfort,Jérusalem,Palais

de la Culture à Alger et récemment (2007) à Biarritz et au Mans .

Elle interprète successivement Nicklauss(Les Contes d’Hoffmann Offenbach en 1997,2002,2005 et 2006) ,Fenena(Nabucco),Preziosilla( La Force du Destin),Smeton(Anna Boleyn-Donizetti):Opéra de Dijon(1999/2000).

En 1999,elle remporte un vif succès dans la Première Prieure Des Dialogues des Carmélites de Poulenc au Festival Lyrique de Marmande.

Elle chante également sur scène: La Grande Duchesse de Gérolstein(2000), Mara(Opéra d’Aran-Bécaud)2002/2005 ; La Reine(Hamlet-Thomas-2003); Marion(Les Saltimbanques-Ganne-2004; Czipra (Le Baron Tsigane-Strauss-2004; Metella(La Vie Parisienne-Offanbach-2005/2006).

En 2006, elle chante Oreste dans la Belle Hélène d’Offenbach.

En 2007, elle est Taven dans Mireille de Gounod(Mai 2007)et Adalgise dans Norma de Bellini(Festival des Landes Juillet et Septembre 2007)

En 2007/2008, Nathalie ESPALLIER se produit entre autres dans les rôles de La Duchesse d’Albe(Le Prince de Madrid F. Lopez-Novembre et Décembre 2007), Marceline(Le Barbier de Séville Rossini-Fév/Mars/Mai 2008) et Carmen(Cherbourg-Avril 2008).

Nathalie Espallier se produit également en Oratorio(requiem de Mozart, Verdi, Stabat Mater de Rossini, Pergolese, Le Roi David de Honegger, récemment La Petite Messe Solennelle de Rosssini…)

Elle travaille depuis quelques années avec Jacques Chuilon.

En 2007, elle accepte de devenir la partenaire de Graziella GONZALEZ qu'elle avait côtoyée lorsqu'elles étaient toutes deux à la" Compagnie des Sources de Crystal" dirigée par Hélia T'HEZAN, soprano de l'Opéra de Paris, et Gian KORAL, Baryton, artiste lyrique et Metteur en scène, dans le projet de Richard ANDERSON, d'une "Soirée à l'italienne " d'Airs, Duos et Trios (Un Ballo in maschera, Gioconda, il Trovatore), avec mise en scène et orchestre, dont les répétitions commencèrent, mais qui n'aboutira pas, faute de financement. 

Le 31 mai 2008, elle écrira à Graziella GONZALEZ : "Juste dire que c'est un plaisir de chanter avec toi".

 

En 2008, Nathalie ESPALLIER est la partenaire de Graziella GONZALEZ dans un programme de concerts d' "Airs et Duos d'Opéras célèbres de Gluck à Puccini" donnés à Paris.

Vers Guillaume DOUMENGE

Guillaume DOUMENGE

Basse

 Guillaume DOUMENGE

Guillaume DOUMENGE, basse, est un artiste lyrique complet. Après une Maîtrise d'Esthétique sur Don Giovanni et une licence de Philosophie Politique à l’UTM de Toulouse, il créée  en 1989 sa Compagnie Catleya dont il est le metteur en scène. Il monte divers spectacles pour différents Théâtres à Toulouse et Festivals (Pamiers) dont « Musica deuxième » de Marguerite Duras avec son accord, mais aussi des pièces de Lombardo, Marivaux, Anouilh. Concernant l’opéra, il met en scène Don Giovanni pour la Compagnie lyrique Lyrica, et Mozart et Salieri de Korsakov pour Voix si  Voix la.
En 1993, il entreprend des études lyriques à Toulouse au Conservatoire National de Région puis à l'Académie présidée par José VAN DAM. Basse au timbre profond et velouté, d'une grande sensibilité musicale, sa qualité technique lui permet des incursions dans le répertoire baryton-basse.
Lauréat de plusieurs concours internationaux (Alès, UFAM, concours international de Gascogne), il est invité depuis 2003 sur les scènes lyriques parisiennes et nationales (Opéra, Opera éclaté, Opéras de Nice, Marseille, mais aussi Bordeaux, Toulon) où il interprète les grands rôles de basse tels Oroveso (Norma de Bellini), Basilio (il Barbiere di Seviglia de Rossini), Sparafucile (Rigoletto de Verdi), Colline (La Bohème de Puccini), Mephistofeles (Faust de Gounod) ou encore Zarastro (Die Zauberflöte de Mozart).
Il est également le Mandarin et Timur de Turandot (Puccini) au Stade de France repris à l’Olympic Stadium de Munich et à l’Arena auf Shalke de Gelsenkirchen. Il se produit également en concert :  Requiem (Mozart, Verdi), Messes (Mozart, Bach, Rommi ou encore Franck, Haendel)




En 2006, il est le partenaire de Graziella GONZALEZ dans un "Concert Mozart" d'airs et duos (Le Nozze di Figaro, Don Giovanni, Così fan tutte et Die Zauberflöte), sous la direction de Bohumir VACHAL, Chef de Chant au Théâtre National de Prague de 1984 à 2005 et Chef de chant personnel notamment d’Eva Urbanova, soliste internationale.                                                                                                                                                                                

Vers Bruno SCHRAEN VANPEPERSTRAETE
Bruno SCHRAEN VANPEPERSTRAETE

Bruno SCHRAEN  VANPEPERSTRAETE

Baryton

   

Bruno SCHRAEN, Baryton. Après avoir étudié le trombone, il entre au Conservatoire National de Région Douai, (classes de Louis HAGEN-WILLIAM, puis d’Annie DEBELS-ZUR), suit les cours de théâtre de Michel DESMETMédaillé d’or de chant en 2004, il suit les cours de Daniel OTTEVAERE. Il est lauréat de différents concours nationaux et internationaux : mention bien au concours de l’Union Professionnelle des Maîtres du Chant Français, 2ème prix de chant degré supérieur au concours de l’UFAM, 2ème médaille de chant au Concours européen « Musique en Picardie », prix d’excellence et d’art lyrique au concours Léopold Bellan.

Soliste et choriste. Membre des chœurs du théâtre municipal de Calais depuis 2002, il rejoint en 2005, les chœurs de la Compagnie Française de l’Opéra à l’Opérette (Carmen aux arènes de Bayonne), les chœurs de l’Opéra de LILLE. En 2006, il participe à une production de la Clé des Chants, La Pietra del Paragone, de ROSSINI. En 2004, il interprète Escamillo (Carmen, production de Lumière et Culture à Ruminghem, dans les théâtres de Denain et de Saint-Amand, ainsi qu’au Château de Joinville), en 2005, la Messe du Couronnement de Mozart (Calais et Boulogne-sur-Mer, puis Châtillon). Il se produit à Calais pour le 40ème anniversaire des Amis du théâtre lyrique, dans un répertoire d’Opéras-comiques. En 2006, il chante entre autres Zuniga (Carmen) au théâtre de Tourcoing.

Il participera également aux Vocalies dunkerquoises dans un programme d’airs et duos de MOZART.

Depuis 2005, il a intégré l’ensemble Polyphorum Arts et Musique avec Graziella GONZALEZ, soprano et Maxime NEYRET, pianiste, et se produit régulièrement en concert à Paris et en régions, dans un répertoire essentiellement lyrique (de MOZART à VERDI, opéras comiques…).

Artiste des chœurs dans plusieurs maisons d’Opéras: Lille, Marseille, Avignon, Angers-Nantes Opéra, Tours, Rennes, Toulouse, Nice, Monte-Carlo, Limoges, Strasbourg, Reims, Massy, Opéra National de Montpellier, Théâtre Royal de la Monnaie, Opéra des Flandres, Opéra Royal de Wallonie Vlaams Radio Koor (Chœur de la Radio Flamande, Hervé Niquet). Il est également associé aux  Chorégies d’Orange, aux Soirées lyriques de Sanxay, aux Nuits Romanes, à L’Atelier Lyrique de Tourcoing Jean-Claude Malgoire  qui le conduira par ailleurs à plusieurs reprises au Théâtre des Champs Elysées, La Clef des Chants…

En 2005, Bruno SCHRAEN VANPEPERSTRAETE rencontre Graziella GONZALEZ et devient Trésorier de Polyphorum Arts et Musique, association à but non lucratif, fondée par Graziella GONZALEZ.

Ils montent un premier programme d'airs et duos de Mozart, accompagnés par Maxime NEYRET au piano. 

En 2006, outre Paris, ils sont invités aux "15èmes Vocalies dunkerquoises" dans le cadre desquelles ils présentent un programme d' "Airs et duos de Mozart", accompagnés par Maxime NEYRET au piano.

En 2007, ils sont de nouveau invités à Dunkerque dans le cadre de "Dunkerque 3 l'Européenne, en collaboration avec le Goethe Institut et Arte", et présentent avec succès un nouveau programme "Promenade lyrique de Berlin à Vienne", accompagné par Raphaël EPSTEIN.

En 2008, ils sont invités pour la troisième fois à Dunkerque pour leur nouveau programme de "Musique du Nord de l'Europe", mais sont décommandés trois semaines avant le Festival pour une "question de budget".

En 2010, ils se retrouvent à Paris pour un concert  "Duos lyriques" de Mozart à Lehar, en passant par Verdi (Traviata ( Germont/Traviata), Bizet (Pêcheurs de Perles, Leïla/Zurga), Puccini (La Bohême, duo Marcello/Mimì).

Ils sont invités à l'Espace Nelson Mandela à Brétigny s/Orge.                                                                                                  

Vers Gustavo BENET-BORRAS

Gustavo  BENET-BORRAS

Ténor de l'Opéra du Rhin

GUSTAVO BENET-BORRAS, ténor espagnol, classé Fort ténor, entre à l'Ecole Normale de Musique-Cortot à Paris (classe de Paul DERENNES) dans les années 1970. et se perfectionne avec Janine MICHEAU pour laquelle il a une véritable dévotion .
C'est à cette époque qu'il fait la connaissance de Graziella GONZALEZ à l'issue d'un concert à MEAUX, par l'intermédiaire d'un ami commun, pianiste et étudiant en Musicologie à la Sorbonne, Jacques Pinet.

Il se perfectionne avec Janine MICHEAU qui "lui a tout appris" dira-t-il, et pour laquelle il a une véritable dévotion .

Il commence au  THEATRE de NANTES, puis est engagé au THEATRE DES ARTS DE ROUEN qui le mènera à l'OPERA DU RHIN où se déroulera la plus grande partie de sa carrière.



En 2002, après avoir redécouvert Graziella GONZALEZ qu'il n'avait pas réentendue depuis de nombreuses années, il accepte de se produire en concert à Paris, dans un programme d'Airs et duos dont  Tosca (Mario! Mario! Mario), Otello (Già la notte) et Cavalleria rusticana (Bada, Santuzza), accompagné au piano par Sophie HUMEAU.

En 2003, il revient à Paris pour un concert d'Airs, avec Graziella GONZALEZ, soprano, à laquelle il tient à présenter Violeta POLEKSIC, mezzocontralto serbe, également de l'Opéra du Rhin.
Concert accompagné par Graziella GONZALEZ et Gaelle HADIDA, au piano.

Au programme : Airs pour ténor Les Huguenots, Elisir d'amore, Marta, Werther, Macbeth, Carmen (accompagné au piano par Graziella GONZALEZ avec laquelle il avait répété) - Airs pour soprano Fêtes vénitiennes (Campra), Les Huguenots, Adrienne Lecouvreur, Mefistofele - Airs pour mezzocontralto : Orfeo, Samson et Dalila, Carmen - et une première : la Barcarolle des Contes d'HOFFMANN par Graziella GONZALEZ et Violeta POLEKSIC, qui décidera d'un futur programme d'airs et duos, qui verra le jour en 2005, au Festival Lyrique de Caunes en Minervois, sous la direction du Maestro Richard ANDERSON.

En 2007, il présentera à Graziella GONZALEZ, une magnifique basse espagnole de l'Opéra du Rhin, Jesus de BURGOS dont Maxime Neyret écrira, après la répétition d'un projet de concert de duos d'opéras pour soprano/basse, s'agissant de la Forza del Destino: "Je me suis régalé avec vos deux voix", qui ne souhaitait pas chanter en soliste.

bottom of page